• Je suis Charlie

    Vendredi soir, 2 jours après l'attentat de la rédaction de Charlie Hebdo, j'arrive en retard au cours deJe suis Charlie 19 h à la Maison des Services. Tous mes élèves m'attendent dans l'escalier. Patrick me dit "j'ai oublié mon tapis ; je ne suis pas dans mon assiette". Bénédicte ajoute "moi, c'était hier, ça n'allait pas du tout..."

    Cela m'encourage à faire ce qui me tourne dans la tête depuis 2 jours : prendre la parole au début du cours pour évoquer notre émotion, la placer au centre des tapis, pour la partager et peut-être la surmonter.

    A ceux qui n'étaient pas là ce soir-là, je veux exprimer, dans cet article, ce que j'ai évoqué ce soir-là devant 13 élèves attentifs et respectueux que je remercie.

    Lorsque l'actualité est si violente, l'idée de venir se poser sur son tapis de yoga peut paraître décalée, voire indécente. Nous pouvons donner une image égocentrique et nombriliste...

    Je voudrais vous rappeler que le yoga permet, au contraire, de faire taire notre égo, de nettoyer notre mental et de nous faire progresser vers la clairvoyance. Pour cela, nous nous mettons en relation avec nous même à travers un travail postural, respiratoire et méditatif. Petit à petit, nous devenons moins esclaves de nos sens et surtout nous améliorons notre façon de rentrer en relation avec les autres et avec notre environnement (yama). Yama c'est le premier membre du yoga que décrit Patanjali dans les yoga sutra et Desikachar dit que c'est à travers yama que nous pouvons constater nos progrès en yoga...

    A yama, Patanjali associe plusieurs notions dont : ahimsa (la non violence), asteya (le respect) et bramacharya (la modération). Il nous confie également que plus on progresse dans ces attitudes, plus elles s'infusent autour de nous, elles débordent et atteignent les autres, comme des valeurs contagieuses...

    Alors continuons à pratiquer le yoga pour faire reculer la violence, l'irrespect et l'extrémisme.

     

     


  • Commentaires

    1
    Sylvaine
    Lundi 12 Janvier 2015 à 16:03

    J'aurai en effet bien eu besoin d'une séance de yoga vendredi soir car moi aussi j'ai été bouleversée par ces événements et pas très bien dans ma peau ces derniers jours ....


    Merci Christine de leur avoir donné cet échappatoire ... Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :