• Les sauvages à l'honneur

    La nature est généreuse presque toute l'année pour ceux qui savent chercher : champignons, salades, légumes, fleurs comestibles...

    Je vous propose des recettes à partir de ces cueillettes...

    A défaut, vous pourrez adapter les recettes avec leurs cousins et cousines cultivées...

    A vos fourneaux !

  • Le brocoli sauvage fleurit mi-avril, donnant de multiples petites fleurs blanches. Il est très commun dans notre région où on le trouve dans des champs non cultivés mais aussi au bord des routes et sur les ronds-points.

    Le brocoli sauvage

    Le brocoli sauvageAppartenant à la famille des brassicacées, le brocoli sauvage (nom scientifique cardaria draba ou lepidium draba) a des saveurs poivrées et se cuisine de multiples façons : en omelette, cuit vapeur en vinaigrette, en fougasse avec du fromage de chèvre ou en accompagnement de pâtes ou en risotto.

    Pour cela on utilise uniquement les boutons floraux (les sommets sur 4 cm).

    Ma petite cueillette que voici aurait été meilleure si je m'y étais prise il y a quelques semaines car là la floraison battait son plein...

    J'ai pu réaliser cependant un pad thaï et un risotto...

     


    2 commentaires
  • Sur cette photo, vous pouvez reconnaître la roquette (en grand), la mâche (ou doucette, en haut). Vous connaissez peut-être les autres sans connaître leur nom... Moi je ne connais que les noms en patois : le pétarel (il tient son nom du bruissement de ses feuilles lorsqu'on les frotte), l'arapète dont parle Daniel Villanova, le comique bessanais dans un de ses sketches et la pimprenelle (elle c'est son vrai nom).


    votre commentaire
  • Le salsifis sauvage, appelé aussi barbe de bouc (bouchibarbe en occitan) se trouve en mars et prend l'allure d'un petit palmier. Il faut prélever la racine en le cueillant. Il en existe plusieurs variétés avec les feuilles lisses ou plus fines avec des ramifications.

    Salsifis sauvages en sauce blanche


    votre commentaire
  • Les blettes se trouvent facilement aux abords des chemin en février et en mars. Elles ressemblent à leurs cousines cultivées avec souvent des côtes plus fines, qui sont parfois colorées de rose :

    Chausson de blettes sauvages


    votre commentaire