• Pourquoi je ne participe pas à la fête internationale du yoga

    Les Indiens n'ont pas attendu l'arrivée au pouvoir, en 2014, du parti BJP (Parti du peuple indien) pour pratiquer le yoga. Mais le premier ministre, Narenda Modi, a remise au goût du jour cette pratique, l'a encouragée, l'a glorifiée et parfois même imposée. En accédant au pouvoir, il crée un ministère du yoga et réussit à faire du 21 juin la journée internationale du yoga. C'est en effet à son initiative que l'assemblée générale de l'ONU a adopté en décembre 2014 une résolution invitant à célébrer la journée du yoga, résolution à laquelle 177 nations se sont associées.

    Si la pratique du yoga promet plus d’harmonie et de tolérance, cet événement est aussi l’occasion d’étendre l’influence internationale de l’Inde et véhicule des enjeux idéologiques et diplomatiques.

    Narendra Modi est convaincu de devoir laisser une trace dans l’histoire et veut apparaître comme un gourou.

    La pandémie actuelle agit comme un révélateur de sa conception du pouvoir : un pouvoir nationaliste, religieux, pro-hindouiste, centralisé et attentatoire aux libertés.

    Pour moi, le 21 juin reste et restera donc la fête de la musique. Il reste cependant 364 autres jours pour célébrer le yoga !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :